« Mais la nuit revient toujours »

Commencé avant « on l’appelait Céleste » je me suis remise à la rédaction de ce roman que j’avais rangé momentanément dans un coin de ma tête , si le plan de départ avait été défini l’axe à aborder restait flou .
Aujourd’hui tout s’est éclairci et il sera , je l’espère bientôt achevé .
J’y ai mis beaucoup de moi-même dans ce récit qui demeure toutefois une fiction quoique !!!

« On l’appelait Céleste « 

EXTRAIT :

ce n’est qu’en le sortant du tiroir qu’elle s’aperçut de son erreur, en fait il s’agissait plutôt d’un cahier assez épais recouvert d’une couverture de protection en tissu orange .
Intriguée elle le feuilleta rapidement, il était écrit en italien, à première vue un journal intime.
Carlotta tenir un journal intime, inenvisageable pour qui la connaissait , de plus il aurait été rédigé en français…….
A suivre

« On l’appelait Céleste »

Mon tout premier roman en hommage à ma grand-mère maternelle piémontaise d’origine , si l’histoire est évidemment romancée je me suis inspirée de la découverte d’un secret de famille , l’existence de la demi soeur de ma mère à qui tout cette histoire aurait pu arriver.
L’histoire se situe à Turin de nos jours , l’héroïne Aude va partir sur les traces de sa tante et remonter le cours de son existence jusque dans les années 1950 .
ce qu’elle découvrira changera sa vie à tout jamais mais également celui des personnages qu’elle rencontrera dans sa quête de la vérité .

La jeune marseillaise trouvera t-elle les réponses à ses questions ? de révélations en révélations , elle se heurtera à de nombreuses obstacles au péril de sa vie .

Bonjour tout le monde !

Ce blog est pour moi l’occasion de partager des extraits de mes romans et de mes nouvelles mais aussi de parler de mes passions à savoir la littérature française du 19eme siècle

De mes auteurs de prédilection (E. Ferrante, G. Musso, M. Chattam, M. Bussi, T. de Rosnay…) et de nouveaux auteurs que je découvre.