« On l’appelait Céleste « 

EXTRAIT :

ce n’est qu’en le sortant du tiroir qu’elle s’aperçut de son erreur, en fait il s’agissait plutôt d’un cahier assez épais recouvert d’une couverture de protection en tissu orange .
Intriguée elle le feuilleta rapidement, il était écrit en italien, à première vue un journal intime.
Carlotta tenir un journal intime, inenvisageable pour qui la connaissait , de plus il aurait été rédigé en français…….
A suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.