Ma rentrée littéraire

Impossible d’aborder la rentrée littéraire particulièrement riche et diversifiée cette année sans parler du livre d’Amélie Nothomb : premier sang édité chez Albin Michel .
Pourquoi me direz vous parce cette écrivaine dont on connaît l’imagination débordante nous propose un roman quasi autobiographique puisque son héros n’est autre que son père récemment disparu .

« Premier sang  » aux antipodes de l’autofiction raconte l’histoire familiale de l’écrivaine , de ce père qu’elle qualifie de « héros » , de personnage magnifique , notamment grâce à un épisode de sa jeunesse au Congo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.